Accueil du site  •  FAQ   •  Rechercher
Connexion  •  S'enregistrer
 

Victimes du racisme … antiblanc



 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pixelistan - photographe mariage Index du Forum -> LIBRE EXPRESSION
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
hedonism
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 01 Mai 2003
Messages: 1155
Localisation: Pixelistan

Message Posté le: Sam 25 Fév 2006 0:37:08    Sujet du message: Victimes du racisme … antiblanc Répondre en citant

Le dimanche 12 février 2006, le gendarme Raphaël CLIN, en service à la brigade de gendarmerie de MARIGOT à SAINT-MARTIN (Guadeloupe) est décédé dans des circonstances tragiques.
Renversé par un motard qui participait à une course illicite de motos appelée Run sauvage, ce militaire de la gendarmerie est mort des suites de ses blessures.
Sur les lieux de l'accident, l'agonie du gendarme CLIN a déclenché de la part d'une quarantaine de personnes environ, une réjouissance collective indigne de notre Pays qui a profondément heurté la conscience de la communauté militaire en Guadeloupe.
Notamment, il est choquant qu'aucune des personnes présentes sur les lieux du drame, ne soit allée chercher des secours ou n'ait porté assistance.
Personne n'est venu l'aider, au contraire, les gens filmaient, prenaient des photos, et chantaient joyeusement "on a tué un blanc." Sa femme qui venait d'apprendre la mort de son mari a été également insultée.
Bizarrement personne ne parle de ce comportement xénophobe et raciste envers un Français blanc. Pas une seule manif, pas une seule marche de soutiens, pas un seul mot de réconfort de la part des hommes politiques de notre pays. Et pas une seule voiture brûlée …
la femme du gendarme a écrit:
Bonjour,
Je suis la femme du gendarme qui a été tué, Raphaël CLIN.
Mon mari a été tué par un chauffard qui se livrait à un run (course moto à Bellevue).
Pendant que mon mari agonisait il y avait plus de 40 personnes autour de lui à l'injurier, à lui dire : crève.
Le collègue qui était avec lui leur demandait d'aller chercher du secours mais pas un n'a bougé.
Quand je suis arrivée à l'hôpital il y avait plein de monde, des gens de la famille de ce chauffard. Ils injuriaient les gendarmes et quand on nous a dit que mon mari était mort, ils avaient tous le sourire et ont crié victoire d'avoir tué un gendarme et de surcroît BLANC.
Vous rendez-vous compte de la mentalité des gens d'ici (une minorité, mais une grosse minorité). Comment voulez-vous que l'ile ne coule pas ? Ces gens font tout pour détruire votre belle île. LES VRAIS SAINT MARTINOIS BATTEZ VOUS POUR VOTRE ILE SINON BIENTOT ELLE SERA PERDUE.
Mon mari était un modèle d'intégration, un des rares gendarmes blancs à parler le créole. Même à Sandy Ground les jeunes lui disaient « t'es bien le blanc ». C'était le mari le plus attentionné, le plus merveilleux et le papa le plus chouette au monde (et oui, il avait une belle petite fille de 4ans). Et croyez moi, je ne le dis pas parce qu'il est mort, je lui disais tous les jours : UNE PERSONNE EN OR.
VOILA DANS QUELLE SOUFFRANCE EST PARTI MON MARI. BRAVO LE RACISME !

Raphaël Clin n’est pas la seule victime du racisme antiblanc de note pays. Malheureusement on en parle pas de ces actes ignobles. Pourquoi ? Pour ne pas froisser une certaine catégorie de personnes habitant en France (et en Europe) ?

Jean-Claude Irvoas : massacré pas 3 racailles dans un quartier d’Epinay alors qu’il photographiait des réverbères conçus par sa société au début du mois de novembre 2005.

Jean-jacques le Chenadec : agressé à Stains au pied de son immeuble alors qu’il voulait empêcher des racailles de mettre le feu à une poubelle, il tombe dans le coma, et décédé le 7 novembre.

Le gardien du lycée de la Plaine-de-Neauphle à Trappes (ville des Yvelines dans laquelle une cellule islamique avait été démantelée) est décédé d'une crise cardiaque dans la nuit de dimanche à lundi (21 novembre) alors qu'il tentait d'éteindre un feu de voiture allumé par des émeutiers devant le lycée.

Gaston Malafosse, retraité de 61 ans , excédé, en juillet 2005, par le harcèlement raciste dont il est l’objet dans une zone typique des territoires perdus de la république, fait usage de son arme. Parmi les blessés : trois jeunes maghrébins avec lesquels il venait d'avoir une énième altercation. Il est alors mis en examen et traité de raciste. Ce retraité français, humilié, s’est suicidé en prison.

Nicolas Wojcik, 23 ans, est lâchement poignardé à mort gratuitement lors de la fête de la musique à Lille le 22 juin 2005, là encore par 3 maghrébins.

Pour aucune de ces victimes, nous n’avons pas vu ni les maires ni les responsables gouvernementaux ni les associations dites antiracistes se montrer à la hauteur.

_________________
.:: HEDONISM - forum thèmes phpBB2 ::.
Lobbying islamique, caricature et la liberté de la presse
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Messenger
hedonism
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 01 Mai 2003
Messages: 1155
Localisation: Pixelistan

Message Posté le: Ven 03 Mar 2006 23:16:08    Sujet du message: Répondre en citant

Guy Lefèvre : ce charcutier de Margny-les-Compiègne dans l’Oise, harcelé par SOS racisme, incroyablement condamné à payer de très lourds dommages et intérêts et une forte amende sous l’inculpation de racisme pour ne pas avoir accepté la candidature d’un jeune noir dans son commerce. Un jeune musulman refusant manipuler la viande porcine dans une charcuterie traditionnelle française.
(Il n’avait qu’à ne plus vendre de jambon et de la rosette Monsieur Guy après tout pour faire plaisir à ceux qui prônent la discrimination positive.)
Dans la nuit du 22 au 23 février 2006, réveillé et intrigué par les aboiements inhabituels de son chien, Monsieur Lefèvre tente de sortir de son domicile, il n'en a pas le temps. A l'ouverture de la porte, une meute de "jeunes" se précipite sur lui, en dépit de son âge et du nombre d'agresseurs, l'artisan fait face avec courage en pensant à sa femme et à sa fille réfugiées à l'étage.
Les "fils de le République" s'acharnent sur lui avant de prendre la fuite à l'arrivée des secours. Monsieur Lefèvre est immédiatement transporté aux urgences. Bien que sa vie ne soit pas en danger, il doit subir dans les prochains jours une opération, et un de ses tympans est crevé.
Les fonctionnaires des ANPE qui appliquent le principe absurde de discrimination positive en faveur de "certaines catégories de population stigmatisées" et le testing à l'embauche doivent maintenant assumer les conséquences dramatiques de la discrimination négative envers les français intégrés de longue date et de l'incitation au racisme anti-blancs dont ils se font "malgré-eux" les instigateurs.

_________________
.:: HEDONISM - forum thèmes phpBB2 ::.
Lobbying islamique, caricature et la liberté de la presse
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Messenger
hedonism
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 01 Mai 2003
Messages: 1155
Localisation: Pixelistan

Message Posté le: Mer 22 Mar 2006 23:28:29    Sujet du message: Répondre en citant

Un autre exemple du racisme anti-français c'est l'Assistance Médicale d’Etat (A.M.E.) : 600 millions d’euros en 2004

Créée en 2000 par Martine Aubry, l'A.M.E permet aux étrangers sans titre de séjour de se faire soigner gratuitement en France. Elle donne droit à la prise en charge à 100% des soins médicaux et du forfait hospitalier, avec dispense d’avance de frais. Près de 170 000 de "sans papiers" bénéficient aujourd'hui de l’A.M.E., dont le coût pour le budget de l’Etat avoisine les 600 millions d’euros pour 2004 alors qu'elle était initialement dotée d'un budget de 61 millions.
Véritable appel d’air pour l'immigration clandestine, des milliers d'étrangers entrent en France pour un "séjour sanitaire" soigneusement planifié. Ils sont pour la plupart porteurs de pathologies lourdes entraînant des coûts élevés pour le contribuable français.

Selon un rapport de l'I.G.A.S. (inspection générale des affaires sociales), le coût de chaque bénéficiaire de l'A.M.E. en 2002 est estimé à 3 200 euros par an. En 2003, les coûts moyens dans la région parisienne étaient de 8 000 euros ! Ces sommes sont très supérieures à la dépense moyenne d’un assuré du régime général qui est de l’ordre de 1 500 euros ou bien même d'un bénéficiaire de la C.M.U. (couverture maladie universelle) qui est de 2 000 euros. Des associations encouragent ce recours à l'A.M.E. faisant venir des malades en France ou les faisant soigner aux frais de l'association, elle même subventionnée par l'Etat, directement à l'étranger.
Aujourd'hui, un étranger en situation illégale a plus de droits aux soins qu’un smicard français payant ses cotisations !

_________________
.:: HEDONISM - forum thèmes phpBB2 ::.
Lobbying islamique, caricature et la liberté de la presse
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Messenger
hedonism
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 01 Mai 2003
Messages: 1155
Localisation: Pixelistan

Message Posté le: Sam 25 Mar 2006 20:01:48    Sujet du message: Répondre en citant


Citation:
March 23: Youths kick a demonstrator during clashes following a protest against the first job contract in Paris.


source : http://www.foxnews.com/story/0,2933,188931,00.html

Le Monde dans son article "Au cœur d'une bande du "9-3", le plaisir de la violence" a écrit:
Jusque-là, ils étaient restés relativement calmes. La cinquantaine de jeunes avaient bien chahuté un peu dans le métro, tiré une sonnette d'alarme, dépouillé un adolescent de son lecteur MP3. Entre eux, ils en étaient encore aux blagues adolescentes - concours de pets et boules puantes. Tout a subitement changé à l'arrivée place d'Italie, où commençait la manifestation anti-contrat première embauche (CPE) du jeudi 23 mars. En un instant, la bande, que Le Monde a suivi de Bobigny jusqu'à l'esplanade des Invalides, terme du défilé, s'est transformée en une meute, remontant le cortège pour terroriser les manifestants.

Il faudrait pouvoir décrire minute par minute la violence inouïe de ces jeunes - une quarantaine de garçons et une dizaine de filles, nettement plus calmes - venus principalement de Bobigny et de Drancy (Seine-Saint-Denis) : les claques distribuées au hasard alors qu'ils courent le long du cortège ; les petits groupes de cinq ou six personnes qui se jettent sur un lycéen, le font tomber et le rouent de coups ; les jeunes filles tabassées à coups de pied ; les "balayettes", dont ils sont si fiers, qui renversent leurs victimes ; les pierres jetées aux policiers ; les portables volés, les appareils photo arrachés.

Le CPE, ils n'en ont rien à faire. Avant de prendre le métro, ces jeunes, dont beaucoup sont en lycée professionnel ou déscolarisés, ne cachaient pas leur désintérêt. Ce qu'ils veulent, disent-ils alors, c'est casser du flic. Se venger des coups de matraque, distribués largement par les forces de l'ordre, le matin même, pour disperser une première manifestation dans Bobigny. "J'aime bien frapper la police. J'attends la bavure, comme ça, ça tournera à l'émeute", explique un des leaders du groupe, âgé d'une vingtaine d'années, qui refuse de donner son prénom.

Dans le métro, leurs véritables intentions commencent à poindre. Lorsque des voyageurs pénètrent dans le wagon, quelques-uns crient : "Il y a de l'argent qui entre." Ils prennent à partie, sans violence, deux adultes qui ressemblent, à leurs yeux, à des flics. Ils rigolent en constatant que des voyageurs n'osent pas entrer dans leur wagon. Ils font peur et s'en délectent. Ce qui ne les empêche pas de faire de l'humour : "Attention aux pickpockets", dit l'un d'eux ; "C'est encore des Noirs et des Arabes qui foutent le bordel", crie en autre.

Presque tous ont revêtu l'uniforme "caillera", racaille, - survêtement à capuche, gants, sac à dos - pour pouvoir se dissimuler et courir vite. Quelques-uns, plus prévoyants encore, ont apporté dans leur sac de quoi se changer en route et échapper ainsi aux repérages (photo et vidéo, notamment) des forces de l'ordre.

Source Le Monde : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-734511,36-754208@51-735413,0.html

_________________
.:: HEDONISM - forum thèmes phpBB2 ::.
Lobbying islamique, caricature et la liberté de la presse
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pixelistan - photographe mariage Index du Forum -> LIBRE EXPRESSION Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

© Pixelistan par hedonism - 2004